Actualités Lego

Accueil Actualités Lego L'incroyable valeur des Lego à la revente

L'incroyable valeur des Lego à la revente

Ole Kirk Christiansen a fondé Lego en 1932 dans la petite ville danoise de Billund. Au début, c'était une entreprise familiale de jouets en bois, mais un incendie a brûlé l'usine en 1942. Quatre ans plus tard, l'entreprise a acquis une nouvelle machine pour produire des pièces en plastique. Après des années de tests, l'emblématique brique Lego a été brevetée en 1958. Six décennies plus tard, l'invention n'est pas seulement devenue une activité très lucrative pour l'entreprise - elle est toujours entre les mains de la famille fondatrice et en 2017, elle a facturé près de 4,7 milliards de dollars. et gagné 1 050 millions d'euros, mais aussi dans l'un des meilleurs investissements de l'histoire.

Une étude menée par Victoria Dobrynskaya et Julia Kishilova, chercheurs de la Russian Higher School of Economics University, conclut que la réévaluation sur le marché secondaire des articles Lego au cours de la période 1987-2015 était supérieure à celle des actions, des obligations ou des N'importe laquelle des matières premières. Concrètement, la rentabilité annuelle moyenne de l'indice Lego préparé par ces deux économistes a obtenu une rentabilité sur cette période de 11% par an (8% en termes réels). "La popularité des articles Lego en tant qu'actif financier est en partie due au fait que cet investissement alternatif n'appartient pas au segment du luxe comme les vins, les voitures ou les montres et, par conséquent, est accessible au petit épargnant" , expliquent les auteurs de l'étude.

En plus de la rentabilité impressionnante, ce jouet rassemble d'autres caractéristiques les plus appréciées par les investisseurs dans un marché mondialisé et interconnecté: il offre la possibilité de diversifier les portefeuilles. L'enquête conclut que sa valeur a une faible corrélation "avec la situation du marché et sa volatilité". Si vous deviez comparer votre comportement avec un autre actif, le schéma le plus similaire serait l'évolution du marché boursier des sociétés à petite capitalisation. Ces caractéristiques confèrent au prix des pièces en acrylonitrile une résistance similaire à leur dureté dans la vie réelle. «Ils peuvent être considérés comme un refuge actif. Même pendant les années de crise économique et financière comme 2002 et 2008, le marché Lego a offert des rendements positifs. »

Comme pour les autres investissements alternatifs, l'un des risques d'investir dans des ensembles Lego est que les transactions se produisent sur un marché non réglementé et que, à certains moments, des situations d'illiquidité peuvent se produire pour les acheteurs et les vendeurs. Cependant, les chercheurs russes soulignent que dans le cas de la brique mythique, sa grande popularité joue en sa faveur. En 2010, une macro-enquête auprès de plus de 3 000 personnes a couronné Lego comme "le jouet le plus populaire de tous les temps". De plus, dans le classement des marques les plus connues au monde, préparé par le cabinet de conseil Young & Rubicam, la société danoise partage le podium avec Coca-Cola et Disney. Un autre facteur en sa faveur est que la construction d'objets Lego n'est pas seulement un jeu d'enfant, mais que des centaines de milliers d'adultes utilisent toujours les briques comme passe-temps. Ces caractéristiques, selon Dobrynskaya et Kishilova, se traduisent par l'existence d'un "énorme marché secondaire pour les objets Lego neufs et d'occasion", dans lequel, via des plateformes comme eBay, "des milliers d'objets sont échangés chaque jour".

Un échantillon de 2 322 articles Lego différents a été utilisé dans la préparation de l'indice Lego. Les chercheurs ont constaté une dispersion importante dans l'évolution des prix, avec des articles qui avaient des réévaluations annuelles de 600% et d'autres dont les prix avaient chuté de 50%. En général, les décors les plus demandés sont ceux de l'architecture et ceux qui s'inspirent de grands succès cinématographiques. L'une des plus grosses boules était le jeu Lego sur le personnage de Star Wars Darth Revan qui a été publié en 2014 pour 3,99 $ et un an plus tard, son prix sur eBay a atteint 28,46 $, une prime de 613% . «Les principaux investisseurs de Lego sont les fans de jouets et les collectionneurs. Mais la présence dans les médias financiers liée à la forte rentabilité de ces éléments sur les marchés secondaires attire l'attention d'autres types d'investisseurs », concluent-ils.

Que faut il acheter alors?

"Les grands sets tirés de franchises bien connues comme Ninjago, Star Wars, Ideas et Creator". Produits phares, ces gammes présentent souvent de gros coffrets composés de plusieurs milliers de pièces avec des constructions importantes et détaillées.

On vous conseille également de vous concentrer sur les séries limitées (dans le temps et en nombre), les exclusivités ainsi que les collections plus "anciennes" dont la production va bientôt être arrêtée. Lego l’a d’ailleurs très bien compris en affichant sur le site de la boutique Lego officielle les articles "difficiles à trouver" ou "bientôt retirés."

Mais si certains Lego se bonifient avec l'âge, il est généralement conseillé d'éviter les sets datant d'avant 1999 ou en tout cas le début des années 2000. "Les constructions étaient alors plutôt basiques et peu inspirées, ce qui rebutait les collectionneurs", explique Diana Van der Valk, experte en jouets pour Catawiki dans un blog. "Avec ces ensembles, vous pouvez être presque certain que leur prise de valeur compensera au moins l'inflation, et possiblement bien plus. Certains vieux sets Star Wars comme le Faucon Millenium (10179) qui se vendaient 399 euros en 2007 se vendent pour plusieurs milliers d'euros dix ans plus tard. Pour un investissement, c'est la manière de faire la plus sûre", assure l'expert.

"La rareté, la qualité de la boîte et la demande", assène évidemment Gerben Van Ijken. "La plupart des sets le plus recherchés sont récents mais pas tant que ça". Les coffrets Star Wars sont sur-représentés dans le top 10 à cause de la relance de la saga avec "Le réveil de la force."

Ces sets Star Wars sont désormais rares parce que Lego a cessé leur production il y a plus d'une décennie ce qui fait forcément grimper les prix. Lego sait tout ça et ressort régulièrement des coffrets "UCS" ("Ultimate collector sets", en anglais) qui sont des rééditions de vaisseaux que les collectionneurs s'arrachent.

"Ils se jettent dessus", glisse Gerben Van Ijken en expliquant que "la plupart vont les construire et les exposer mais certains collectionneurs les gardent dans leur boîte d'origine en espérant qu'ils prendront de la valeur lorsque les stocks seront épuisés."

C'est le cas par exemple du village des Ewoks dont la production a cessé en 2015/2016 et dont le prix a aujourd'hui considérablement augmenté. "Et c'est ce qui va se produire également pour le vaisseau Slave I de Boba Fett (75060) parfaitement à l'échelle et incroyablement détaillé que d'aucuns considèrent comme la maquette la plus aboutie jamais faite par une société de jouets", prédit l'expert.

L'état d'un set est évidemment prédominant pour sa valeur à la revente. En résistant à la tentation d'ouvrir votre boîte et de construire le set, en gardant toutes les pièces emballées et même la notice, vous maximisez vos chances de profit.

S'il vous plaît, laissez les dans leur boîte! Déballer vos Lego leur fait perdre 20% de leur valeur à la revente, même s'ils n'ont pas été montés.

Investir dans les Legos est aussi une affaire de "feeling"

Mentionné par le site francophone spécialisé "Hoth Bricks", la plateforme Brickpicker.com vous informe en temps réel sur la valeur de vos sets, les possibilités de revente et de plus-values, les tendances du marché, les hausses et les baisses, les opportunités à saisir, etc. "C'est une astuce sympa" reconnaît Gerben Van Ijken avant de nuancer: "mais investir est aussi une affaire de 'feeling' et de connaissance. Si un set a de très bonnes évaluations sur ce site, il peut être avisé d'investir dedans."

Mais ces stats peuvent être trompeuses surtout pour un initié. Notre expert cite en exemple la base Hoth de Lego Star Wars (75098). "Le set est gros, très gros et cher mais il n'est pas très aimé des collectionneurs donc sa valeur en tant qu'investissement est limitée", explique Gerben Van Ijken. Dans tous les cas, notre expert insiste qu'il ne faut pas se prendre trop au sérieux. "Il faut voir ça comme un passe-temps avant tout, le reste vient tout seul. Ce sont d'abord des jouets, mais on peut s'amuser avec même si on est un adulte, que ce soit pour construire, collectionner ou investir."

Ce n'est pas (toujours) la taille qui compte

S'il assure n'avoir jamais eu de regrets dans ses spéculations, Gerben Van Ijken se dit particulièrement fier d'avoir investi dans sa tour Eiffel (10181-1) sortie en 2007 pour 200 euros et qui en vaut aujourd'hui plus de 1000.

Mais l'expert confie que son meilleur investissement n'est pas un set gigantesque mais une mini-figurine Lego, celle du lapin Nesquik (4049) de 2001. "La mascotte de cette boîte de céréales est sortie de nulle part dans la gamme Lego Studios sans que personne puisse me l'expliquer", se rappelle Gerben Van Ijken.

Ces figurines étaient offertes dans les paquets de lait au chocolat de la marque Nesquik en Europe. Dans son emballage d'origine vous pouvez en espérer 70 à 100 euros. "Pas mal pour ce qui était alors un goodies gratuit mais désormais très difficilement trouvable."

Ce n'est donc pas que la taille qui compte pour qu'un Lego se revende à prix d'or. "Sur Catawiki, une édition spéciale d'une mini-figurine de Dark Vador s'est vendue pour 170 euros et un set de 960 mini-figurines de collection a été adjugé pour 7500 euros", note Diana Van der Valk.

Les conseils d'expert à retenir avant la clôture de la Bourse

Vous l'avez compris, les voies de la Bourse aux Lego ne sont pas impénétrables à condition de bien appliquer les conseils prodigués par Gerben Van Ijken, sans toutefois se prendre trop au sérieux.

  • Privilégier les séries limitées et les grandes franchises comme "Star Wars", "Ninjago", "Ideas" et "Creator"
  • Surveiller les ruptures de stock et les éventuelles rééditions pour anticiper une montée des prix
  • Prendre soin de ses Lego et ne surtout pas les sortir de la boîte (ils perdent alors 20% de leur valeur)
  • Éviter les sets Lego sortis avant 1999
  • Ne pas s'arrêter à la taille du set qui n'est pas toujours un gage de rentabilité

Partager cet article: